Isère
FO sur le Tour à Bourg d'Oisans

Les camarades à Bourg d'Oisans

Depuis 1980, FO va à la rencontre du public sur le Tour de France. Le vendredi 20 juillet, quelques camarades de l'UD de l'Isère prêtaient main-forte aux personnes de la caravane FO pour monter la tente à Bourg d'Oisans à côté du village départ.

Notre syndicat dénonce un problème de répartition des richesses, en témoigne le nombre toujours élevé de demandeurs d'emploi y compris dans notre département pourtant moins touché par la crise de 2008 que d'autres. La croissance de 2 % ne se traduit pas par une hausse des salaires et une amélioration des conditions de travail comme cela a été souligné au congrès confédéral FO d'avril. «70 % des gains vont aux actionnaires, 20 % partent dans l'investissement et seulement 10 % dans les salaires.»

Il y a un réel problème de distribution des richesses, les salaires sont en berne dans le secteur privé et gelés dans le secteur public par le blocage du point d'indice à rapporter à la hausse de la CSG qui entraîne une perte supplémentaire de pouvoir d'achat partiellement compensée. FO n'accepte pas l'individualisation des salaires en corrélation directe avec la rémunération au mérite. Jusqu'ici, tous les gouvernements ont mis l'accent sur une baisse du coût du travail, et cela n'a pas créé d'emplois.

FO critique le gouvernement qui s'attaque aux droits collectifs par l'application des ordonnances Macron, combattues par FO, ordonnances qui vont vers un Code du travail à la carte, porte ouverte aux licenciements. La fonction publique n'est pas en reste puisqu'il a été annoncé 120 000 suppressions d'emplois de titulaires et le recrutement de contractuels, c'est une réelle volonté de casser le statut de la fonction publique.
L'actualité, que ce soit la SNCF ou les retraites (projet de loi été 2019), montre qu'il il y a une volonté de remettre en cause le système basé sur la solidarité intergénérationnelle par un système par points, il s'agit ici aussi d'une logique rampante d'individualisation de la retraite ce que n'accepte pas notre organisation. C'est par la présence sur le Tour que FO peut aller à la rencontre de la population et sensibiliser à ces problématiques.

L'actualité syndicale de l'Isère n'est pas meilleure : lutte pour la défense d'EHPAD et des milieux de santé comme le CHU de Grenoble, qui a du faire face à plusieurs suicides, problématique de l'antenne SMUR de Voiron, General Electric, appel au personnel contractuel dans l'éducation nationale et difficulté de recrutement d'enseignants, parcours sup qui laisse sur la touche de nombreux élèves… FO a appelé à une première mobilisation interprofessionnelle le 28 juin tout en donnant rendez-vous à la rentrée pour un autre appel à la mobilisation.