Isère
Tract du 14 juin à Grenoble


 

Grenoble
Le projet de loi ne doit pas aboutir, mobilisons-nous partout, à Paris, Grenoble, dans les entreprises

La votation citoyenne à Grenoble
Jeudi 9 nous étions réunis à Grenoble pour le retrait de la loi travail. Sur la place Félix Poulat, c'était le jour de la votation citoyenne et les syndicats réunis en intersyndicale contre la loi travail continuent de renseigner la population sur les effets néfastes de cette loi. 

Ci-dessous en résumé la nocivité du texte. 

Isère
Projet de loi travail, la votation

Bulletin de vote à imprimer
La démocratie ayant un sens pour les salarié-e-s, les jeunes, les privé-e-s d’emplois, les retraité-e-s, les organisations syndicales et de jeunesse, mobilisées depuis presque 3 mois décident d’une VOTATION CITOYENNE dans les entreprises, les administrations et les lieux d’étude....

Isère
Toujours déterminés

Les camarades de la TAG à Grenoble le 2 juin
3 500 manifestants à Grenoble, 500 à Roussillon ont une nouvelle fois défilé le jeudi 2 juin contre "la loi travail", en attendant la manifestation parisienne du 14 juin. 

France
Communiqué de l’intersyndicale du 26 mai

COMMUNIQUE CGT, FSU, FO, SOLIDAIRES, UNEF, UNL, FIDL
 

Loi Travail : un nouvel élan avec plus de salarié-es, jeunes, privé-es d’emploi, retraités dans l’action
 

La mobilisation contre le projet de loi travail s’amplifie et s’enracine durablement pour le retrait du projet de loi et l’obtention de nouveaux droits.
 

Grenoble
Prise de parole manifestation du 26 mai
Prise de parole de FO lors de la manifestation du 26 mai

Tract du 26 mai


 

Grenoble
Loi travail : le ver est dans le fruit

5 000 manifestants sont venus dire non à la "loi travail" le 19 mai à Grenoble sous la pluie, "mais l'averse qu'ils ont subit n'est rien face à l'orage législatif que devront endurer les salariés si cette loi passe.

Grenoble
Manifestation du 19 mai
Prise de parole de Force Ouvrière à la fin de la manifestation du 19 mai contre la loi travail.

Grenoble
6e journée de mobilisation
Face à l'entêtement gouvernemental, 6 000 manifestants à Grenoble ont opposé leur détermination contre la "loi travail". Au niveau national, Jean-Claude Mailly a souligné qu'il était encore possible de «modifier le texte», attendu au Sénat en juin, avant le retour fin juillet à l'Assemblée pour adoption définitive.

Syndiquer le contenu