Isère
Nous préparons la mobilisation dans la Fonction publique

Communiqué unitaire des Fédérations de Fonctionnaires

Les neuf organisations syndicales représentatives dans la Fonction publique appellent l’ensemble des personnels de la Fonction publique de l’État, de la Fonction publique Hospitalière et de la Fonction publique Territoriale à la grève et aux manifestations le mardi 22 mai 2018.

Elles exigent un dialogue social respectueux des représentants des personnels et appellent les agents à dire leur rejet du projet de suppression de 120 000 emplois et le recours accru aux contrats.

Tout ceci dégrade les conditions de travail des agent-es. Nous considéront que le développement de la contractualisation constitue une attaque contre le statut de même que la possible rémunération « au mérite » assise sur des critères antinomiques de ceux du service public. Elles rappellent leur opposition à la remise en cause des CAP et à la disparition des CHSCT, comme à toutes mobilités forcées vers le secteur privé…

2018-05-04 COMMUNIQUE DES OS FP JOURNEE ACTIONS DU 22 MAI 2018 (format pdf - 88.9 ko - 04/05/2018)

 

Chambéry
La contestation se poursuit à la SNCF

Le jeudi 3 mai 2018, à 4 jours de la rencontre prévue avec le premier ministre Edouard Philippe, dans notre région, environ 200 cheminots ont manifesté contre la réforme de leur entreprise devant la direction "Alpes" de la SNCF à Chambéry.

Ils sont venus des 4 départements de la direction "Alpes" de la SNCF : l'Ain, l'Isère, la Savoie et la Haute-Savoie. De l'Isère, Jean-Pierre Gilquin et Pierre-Louis Ferretti (photo) sont allés soutenir les grévistes.

C'est le 7e "round" de cette grève à la SNCF débutée il y a 1 mois maintenant. Le taux de grévistes se maintien et la détermination des syndicats reste intacte.

 

Lille
Congrès confédéral

Au terme d’un marathon démocratique unique en son genre (3500 délégués, près de 250 prises de parole, votes des rapports d’activité et de trésorerie, amendements et votes des résolutions), Pascal Pavageau a été élu Secrétaire Général de la Confédération FO.
 
Le Congrès de Lille restera dans les mémoires à bien des égards ; car après une semaine d’échanges libres, indépendants et parfois vigoureux, c’est l’ensemble de la Confédération des syndicats FO qui se rassemble derrière son Secrétaire Général. 
La délégation des camarades isérois (en photo) elle a dignement porté les mandats confiés par les adhérents du département.

 

Isère
Pas de caddies, pas de clients


Hypermarchés filtrés ou bloqués par des alignements de chariots : faire ses courses de Pâques dans certains magasins Carrefour, samedi 31 mars, tenait de la gageure au vu de la forte mobilisation des salariés décidés à défendre leurs emplois et leur pouvoir d’achat.

En Isère les magasins étaient fortement touchés par le mouvement. Meylan avec près de 90 % de grévistes, Échirolles, Saint Egrève et L’Isle-d’Abeau, étaient impactés. Certains magasins avaient suivi la consigne nationale de la direction de faire disparaître les chariots des parkings comme à Échirolles, ce qui a encore un peu plus dérouté les quelques clients.

Au moins 300 magasins intégrés étaient touchés par le mouvement de grève lancé par FO et la CFDT, et relayé séparément par la CGT, au lendemain d’une mobilisation dans les entrepôts. Le mouvement « a démarré très tôt avec beaucoup de force et d’envergure, il est très fort », s’est félicité Michel Enguelz, représentant de Force ouvrière (FO), premier syndicat du groupe de grande distribution. Il y en a « peut-être même plus », a estimé M. Enguelz (FO), qui s’est félicité d’un mouvement « d’envergure ».

Cette mobilisation est le point d’orgue de l’inquiétude et de la colère qui montent depuis l’annonce, le 23 janvier, par Alexandre Bompard, PDG du groupe depuis l’été 2017, de son « plan de transformation » s’accompagnant de la suppression de milliers d’emplois. L’appel à la grève, lancé par FO et la CFDT, relayé séparément par la CGT, répond à l’annonce en janvier de la suppression de milliers d’emplois.

Les syndicats protestent aussi contre le projet de passage en location-gérance de plusieurs hypermarchés. L’annonce récemment d’une participation moyenne de 57 euros, contre 610 l’an dernier, a achevé de mettre le feu aux poudres. Ils s’inquiètent aussi de l’impact sur l’emploi d’autres mesures du plan Bompard (logistique, réduction de 100 000 m2 des surfaces des hypermarchés). Les actionnaires toucheront, eux, 356 millions d’euros de dividendes, font valoir les syndicats, qui anticipent aussi des négociations salariales au rabais.

 

France
FO part en guerre contre le barème

La Confédération Force Ouvrière a déposé ce jour devant le Comité européen des Droits Sociaux (CEDS) une réclamation contre la France pour contester une des dispositions – phare – des ordonnances de 2017 : la mise en place d’un barème impératif devant les Prud’hommes.

Région
Carrefour, opération villes étapes
Jusqu’à la date de la grande mobilisation FO devant le siège de Carrefour qui se tiendra le 1er mars, les syndicats FO mobilisent les salariés partout en France pour faire face aux mesures du plan Carrefour 2022. Pour la région Auvergne Rhône Alpes, l'action se déroulait à Aix les Bains le 23 février.

Aix-Les-bains LE 23 février 2018



 

Isère
Déclaration de le CE confédérale le 15 février
Attachée aux principes républicains de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité et à
leur respect, la Commission Exécutive de FORCE OUVRIERE tient à réagir fermement
face aux annonces faites par le gouvernement concernant la fonction publique.

Isère
S'adapter aux ordonnances

 FO Isère ouvre le débat à tous

Comment les ordonnances sur le travail, ayant dorénavant force de lois, entravent la marche des salarié(e)s vers l’égalité professionnelle et handicapent la lutte contre les violences faites aux femmes au travail ?
 
Comment les nouvelles règles de la représentation des salarié(e)s  génèreront-elles retards et dysfonctionnements dans une organisation du travail en profonde mutation numérique ?
Comment s’adapter, en évitant le pire, à la situation nouvelle ? 
 
 
Jeudi 7 décembre 2017 - 9 h 30 – 13 h 00
Forum de la Bourse du Travail
32, avenue de l’Europe, Grenoble
(en face de Grand Place)

 

Isère
Manifestation du 16 novembre

Roussillon


Grenoble

Quatre mille personnes, à Grenoble, La Tour-Du-Pin et Roussillon ont protesté contre la politique libérale du gouvernement et les dispositions inacceptables des ordonnances. Elles ont pour principal but de limiter les droits des travailleurs, de donner la priorité de l’accord d’entreprise sur le contrat de travail et de favoriser le dumping social à l’intérieur du pays.

 

Les manifestants ont alerté sur les risques des futures réformes, Assurance chômage, formation professionnelle et apprentissage.

 

Ils ont protesté contre le blocage des salaires et la hausse de la CSG.

 

Ils s’inquiètent des attaques contre le service public et la protection sociale.

 

Ils sont préoccupés pour l’avenir de la jeunesse de notre pays, la précarisation de l’emploi, les difficultés pour accéder au monde du travail et la sélection à l’entrée à l’université.

 

Les retraités qui s’étaient massivement mobilisés le 28 septembre et particulièrement à Grenoble sont de nouveau dans la rue. Ils se mobilisent contre le gel des pensions, la baisse des aides au logement… L’Union confédérale des retraités FO communiquait : « ces attaques s’ajoutent aux ponctions fiscales de ces dernières années et elles font partie d’une remise en cause des droits et garanties obtenus par les salariés depuis 1945 » .

 

Intervention de FO lors de la manifestation du 16 novembre.


 

Grenoble
Une longue grève s'annonce à la TAG

Le 16 octobre 2017, a eu lieu la dernière réunion de négociation sur la Sécurisation des Parcours Professionnels dans les Transports Urbains. 
Syndiquer le contenu